Nola’s news # 45

par Alain Piarou, photos : Irène Piarou

Old Mint Museum New Orleans

Old Mint Museum New Orleans

L’ Old Mint est un très intéressant musée qui dans sa salle de spectacle, organise de très nombreux concerts dans la journée. Cet après-midi, l’orchestre formé principalement par des employés du musée racontait en musique une partie de l’histoire de la musique du Sud des Etats Unis et donc du jazz à la Nouvelle Orléans. Le guitariste-narrateur expliquait la naissance de certains styles en citant quelques anecdotes sur sur les musiciens.

"Dolto" Band

« Dolto » Band

Le très bon pianiste exécutait des standards du ragtime et du boogie puis passait du swing au blues et tout cela fort bien accompagné par (entre autre) le guitariste et le bassiste qui chantait du blues, du rythm’n blues et du funk. Et l’histoire était très bien racontée et expliquée à l’auditoire (conséquent) composé principalement de touristes. Les conditions d’écoute étaient également excellente. Outre le concert dans le bel auditorium, le musée présentait une exposition de photos d’artistes ayant contribué à la naissance ou au développement du jazz à New Orleans. De très belles photos avec des légendes retraçaient bien cette musique. Et puis, dans une autre salle, sont exposés toute l’année, quelques instruments de musique ayant appartenu à des musiciens majeurs de Nola. C’est ainsi que l’on peut voir le premier cornet de Louis Armstrong (acheté 2 ou 3 dollars),

1er cornet de Louis Armstrong

1er cornet de Louis Armstrong

le saxophone soprano de Sidney Bechet,

saxophone soprano de Sidney Bechet

saxophone soprano de Sidney Bechet

le trombone de Kid Ory,

Trombone de Kid Ory

Trombone de Kid Ory

la trompette de Louis Prima,

Trompette de Louis Prima

Trompette de Louis Prima

le magnifique piano Steinway de 1980 de Fats Domino. Le dernier piano de Fats Domino ayant été récupéré dans un état lamentable après la catastrophe de 2005 est exposé au Katrina museum (à côté de la cathédrale St Louis).

Steinway 1980 de Fats Domino

Steinway 1980 de Fats Domino

Le violon, lui aussi sorti de l’eau pendant Katrina de Clarence « Gatemouth » Brown, musicien qui refusait d’être classé dans le blues, le jazz ou la country était également présenté, évidement tout « destroy ». Clarence Brown voulait simplement être un musicien américain.

Violon de Clarence "Gatemouth" Brown

Violon de Clarence « Gatemouth » Brown

Bref, l’Old Mint Museum est un lieu incontournable à visiter. Enfin, à la sortie, et comme on en rencontre souvent à New Orleans, un Brass Band de jeunes musiciens joue au coin d’une rue, ce qui donne cet aspect festif, bien réel à cette merveilleuse ville.

Brass Band de rue

Brass Band de rue

Nola’s news # 34

par Alain Piarou, photos : Irène Piarou

Fin d’après-midi très particulière en ce lundi puisque nous assistions au club « Ooh Poo Pah Doo », ou plutôt à l’angle de la rue où était monté une scène, pour un hommage à un trompettiste local, décédé brutalement lors d’une tournée au Japon, la semaine dernière. Travis « Trompet Black » Hill n’avait que 28 ans était déjà reconnu à Nola où il remplaçait régulièrement Kermitt Ruffins lorsque celui-ci était en tournée. Il était le cousin de James Andrews, Glen David Andrews et Troy Andrews (Trombone Shorty), tous étant des musiciens importants de Nola.

Travis "Trompet Black" Hill

Travis « Trompet Black » Hill à Ooh Poo Pah Doo club

Nous l’avions croisé, justement à « Ooh Poo Pah Doo » une quinzaine de jours avant puisqu’il y animait les « Mondays trompets summit » chaque semaine. Toute la communauté de Tremé était là et de nombreux musiciens étaient venus pour lui rendre hommage (Kermit Ruffins, Big chief Bo Dollis Jr, Rockin Dopsie Jr, son cousin James Andrews, …). Tous ne pouvaient monter sur scène mais étaient présents autour de la famille pour honorer Trompet Black en jouant de la musique et en dansant. Et oui, on est la Nouvelle Orléans où tout se passe en musique.

Walter "Wolfman" Washington

Walter « Wolfman » Washington

Walter « Wolfman » Washington était là pour interpréter 4 chansons,

Hot 8 Brass Band + invités

Hot 8 Brass Band + invités

Le Hot 8 Brass Band avait invité quelques autres musiciens à se joindre à eux et faisaient danser la foule amassée devant le podium où photographes et caméramens se disputaient la meilleure place.

New Beed Brass Band

New Beed Brass Band

Le New Breed Brass Band prenait le relai dans l’effervescence. Les femmes brandissaient leurs ombrelles en dansant et les hommes, les mouchoirs blancs, d’autres dégustaient des crawfish (écrevisses) confortablement installés sur les fauteuils pliants. Véritable ambiance de deuil …. à New Orleans ! Comment seront les obsèques ?

Brother Tyrone

Brother Tyrone

Brother Tyrone était évidement présent car il partageait, tous les lundis, les « trompet summit » à l’Ooh Poo Pah Doo ».

Indien

Indien

La communauté indienne était également représentée sur la scène comme dans le public avec beaucoup de ferveur. Les danses sont toujours très démonstratives et appellent souvent à la transe. Le Rebirth Brass Band puis le Treme Brass Band se relayaient et une « second line » s’organisait jusque chez la grand-mère de Travis, à quelques centaines de mètres plus loin. Bizarre impression partagée entre recueil et fête.