Tremplin Action Jazz 2017, samedi 28/01/2017 20h30 au Rocher de Palmer !

Le Tremplin Action Jazz 2017, c’est le samedi 28/01/2017 à 20h30, au Rocher de Palmer, salle 650 ! Et c’est gratuit ! Alors surtout, n’hésitez pas un instant à venir voir les cinq groupes sélectionnés (*), qui vont s’en donner à cœur joie pour convaincre le jury, et surtout pour vous donner du plaisir à vous tous, public fidèle et passionné de jazz !

On vous dit à très bientôt ! 😉

(*)  Les groupes sélectionnés, parmi une quinzaine de candidatures :

Theorem of Joy ,

Le JarDin,

King Kong 3,

Capucine Quartet

On Lee Way.

unnamed

Le Rocher de Palmer
1 rue Aristide Briand, 33152 Cenon

05 56 47 36 69

www.lerocherdepalmer.fr/artistes/action.jazz/01.2017.php
Accès : 1ère sortie au rond-point Côte des Quatre Pavillons
Sortie rocade n°26 : Quatre Pavillons
Tram A : arrêt Buttinière ou Palmer

Contact Presse
Alain Piarou
Président d’Action Jazz Mobile : 06 80 56 28 09
Mail : alain@actionjazz.fr
Site web : www.actionjazz.fr

THEOREM OF JOY :

Thomas Julienne: contrebasse
Thomas Saint-Laurent: guitare
Camille Durand: chant
Boris Lamerand: violon alto
Tom Peyron: batterie

Theorem of Joy est un projet onirique et impressionniste où se côtoient sonorités Nord-Africaines, trip post-rock,
libertés jazz, saveurs sauves de la pop… Il vous emmène courir dans l’imaginaire de Miyazaki, vous cabrer sur un
rivage de Palestine, glisser sur un fil tendu entre deux destins, méditer au son d’un raga indien, exorciser vos démons
intérieurs… Compositeur du projet, Thomas Julienne a choisi de s’entourer de personnes qui ont profondément
enrichi son parcours humain et musical. Ainsi, chaque membre est impliqué en tant qu’artiste dans le projet, leur
rôle allant bien au-delà de celui de simple instrumentiste. C’est dans ce Pentaphone à géométrie variable que
gravitent les électrons libres de Theorem of Joy.

Le JarDin :

Julien Dubois : sax alto et compositions
Simon Chivallon : rhodes et synthétiseurs
Ouriel Ellert : basse électrique
Gaetan Diaz : batterie

La musique du JarDin, tout en exploitant le langage du jazz dans
l’improvisation, puise ses influences, autant dans l’écriture
contemporaine (seconde école de Vienne) que chez les maîtres du rock progressif (Zappa, King Crimson…) et les concepteurs du
jazz actuel (Steve Lehman, Donny McCaslin, Kneebody, John
Hollenbeck, David Binney…). Elle s’articule autour de trois axes »:
l’écriture, les textures sonores et enfin, l’improvisation. Le JarDin
prend forme en août 2015, lors d’une résidence au conservatoire
de Bordeaux. Julien Dubois réunit ces formidables musiciens pour
travailler sur ses compositions personnelles. Julien Dubois compte
faire de ce projet son terrain principal d’expression personnelle.

King Kong III :

Stéphane Cazilhac: piano électrique, synthétiseur
Edouard Lhoumeau: saxophone alto et soprano
Simon Pourbaix: batterie, boîte d’effets

Ces trois musiciens expérimentés sont à la recherche d’un équilibre entre lignes mélodiques soignées, complexité
rythmique, exploration sonore et improvisations idiomatiques. D’abord duo (sax/piano) travaillant sur des
compositions originales, l’arrivée d’un batteur féru de gadgets électroniques, élargit cette palette sonore et
rythmique.

Capucine :

Thomas Gaucher: guitare
Félix Robin: vibraphone
Louis Laville: contrebasse
Thomas Galvan: batterie

Capucine est un groupe formé à l’initiative de ces
quatre musiciens qui se sont rencontrés en tant
qu’élèves au Conservatoire de Bordeaux. Après
s’être engagés dans un répertoire de standards, ils se
dirigent vers un travail de création »: compositions et
arrangements originaux. Alors, fort de sa diversité,
le groupe a développé un répertoire aux influences
variées. Tantôt dans les musiques du monde ou le
répertoire post-bop des années 60/70, Capucine a
aussi un répertoire grandissant de compositions
écrites par Thomas Gaucher et Félix Robin,
orientées vers l’esthétique du jazz moderne.

On Lee Way :

Jérôme Dubois : trompette
Paul Robert : saxophone ténor
Nicolas Lancia : piano
Jérôme Amandie : contrebasse
Lionel Ducasse : batterie

A son origine, le quintet « »On Lee
way »» s’est formé dans le but de jouer
une partie choisie des compositions du
trompettiste hard bop, Lee Morgan.
Les musiciens se sont rencontrés au
Conservatoire jazz d’Agen en 2009
mais c’est lors de retrouvailles en 2015
qu’ils décident de s’engager autour
d’un projet commun. Le groupe
travaille alors sur des compositions
aux influences africaines et latines,
dans l’esprit de celles de Lee Morgan.

 

Jury tremplin Action Jazz 2017 :

Muriel Demguilhem :   journaliste France 3

Françoise Lagaillarde : Responsable FIP Bx – Arcachon

Philippe Vigier :   Animateur France Bleu Radio

Christophe Loubes : journaliste Sud-Ouest

Dominique Poublan : rédacteur en chef de la Gazette Bleue

Jean-Pierre Como : éminent pianiste – Parrain du tremplin 2017

Eric Séva : éminent saxophoniste

Une belle année musicale se termine !

par Philippe Desmond

flyer-aj-001

Une année encore de passée, que le temps passe vite… quand on écoute de la musique. Nous sommes en période de fêtes mais pour Action Jazz c’est la fête toute l’année.

Bordeaux aime le jazz mais Bordeaux ne le sait pas, alors nous essayons de le lui faire savoir, à travers le Blog Bleu que vous êtes en train de lire, la Gazette Bleue, webzine bimestriel (mois impairs), les réseaux sociaux et le contact direct lors des soirées.

Certains regrettent le temps passé où le jazz était plus présent ici, mais ne regrettent-ils pas tout simplement leur jeunesse comme ces Espagnols qui ont la nostalgie de l’époque de Franco tout simplement parce qu’ils avaient quarante ans de moins. Car à Bordeaux et dans ses environs on peut écouter du jazz presque tout le temps. Bien sûr les adeptes du star system restent un peu sur leur faim car les têtes d’affiches seraient parait-il plus rares, mais les amateurs, pas forcément les connaisseurs d’ailleurs, ont de quoi se régaler.

Les bœuf de Bordeaux d’abord : dès le lundi ça jamme au café des Moines, le premier mardi du mois on se transporte à Bourbon Street, moiteur comprise, à la cave Chez le Pépère, tous les mercredis les jeunes du CNR, leurs potes et maintenant quelques « anciens » font la queue au Quartier Libre pour jouer, deux jeudis par mois ces jeunes se lancent des défis au Starfish. Les bœufs se mettent souvent spontanément en place chaque dimanche soir au Molly Malone’s autour de la formation présente. Et voilà que le Caillou s’y met aussi une fois par mois le dimanche après-midi. Un peu plus loin à Saint-Macaire, la très sympa Belle Lurette propose une jam endiablée en fin d’après midi le dimanche.

Un bon restau et un bon concert, en route pour Le Caillou et son offre de qualité du mercredi au samedi toutes les semaines, une sacré gageure, le Comptoir de Sèzes le jeudi, Le Chapon Fin le jeudi aussi, le Cottage du Lac le vendredi et bien sûr le Bistrot Bohème le même soir. Tous les premiers jeudis du mois le Bistrot du Grand Louis programme aussi du jazz.Un peu plus loin, mais si près, on peut finir la semaine le vendredi au Grand Café de l’Orient à Libourne.

Un verre ou deux, la Cave de la Course, l‘Avant-Scène, le Chat qui Pêche, le CanCan Flonflons et Coquetels, le Zig-Zag, le Club-House (ex Comptoir du Jazz), le Vestiaire à Gradignan vous attendent. Et l’Apollo bien sûr où s’entassent les amis un mercredi par mois. J’en oublie !

Assez de la ville, partez au Baryton à Lanton ou pour un Apéro Jazz (ou pop) à Artigues, à la Belle Lurette le samedi soir, passez une belle soirée à Créon aux Jeudis du Jazz chaque veille de vacances ou finissez en musique votre dimanche après-midi au Café du Sport à Uzeste !

Vous aimez les vraies salles de concert ? Alors le Rocher de Palmer vous en propose trois avec de belles têtes d’affiches et de grandes découvertes et souvent pour pas très cher, l’Auditorium lui accueille des stars et ça se paye, l’Entrepôt du Haillan et la salle du Vigean à Eysines ont aussi une offre de qualité mais plus abordable.

Vous êtes friands des festivals ? Vous avez le choix, pas trop à Bordeaux – sauf Relâche d’Allez les Filles – mais tout près. Jazz 360 autour de Cénac, Jazz & Blues à Léognan et dans les Graves, le Saint-Emilion Jazz Festival, Jazz à la Tour à Lesparre, le Andernos Jazz Festival, les 24 heures du swing à Monségur, Jazz and Wine, Jazz O Lac à Lacanau, Jallobourde dans la Métropole ouest, L’Isle en Jazz à St Denis de Pile, le Gipsy Jazz festival de Salles, Le Festival des Hauts de Garonne, Uzeste bien sûr, tout ça pour rester en Gironde...

Et toute la belle saison il y a de quoi passer de super soirées sous les lampions chez Alriq.

Même la Journée internationale du jazz est célébrée depuis l’an dernier à Saint-Macaire ! Fin avril. Deuxième édition en 2017.

Des lieux où le jazz a sa place « disparaissent », le Tunnel, le Siman mais d’autres arrivent, le Point Rouge, La Grande Poste et bientôt Sortie 13 à Pessac. La Nuit du Boogie a vécu sa première édition l’an dernier à Léognan.

La scène jazz locale et régionale est active, grâce aux musiciens surtout, grâce aux lieux évoqués et aussi aux associations dont la nôtre qui soit organisent, soit assurent la promotion.

tremplin

Ainsi le 28 janvier à 20h30 Action Jazz organise son 5ème Tremplin dans la salle 650 du Rocher de Palmer. Cinq groupes de la scène régionale vont ainsi concourir devant un jury composé de musiciens, de programmateurs radios, de journalistes et de critiques. Niveau encore très relevé cette année comme les sélections l’ont révélé. Ce même jour, avant le concours, un colloque est organisé à destination des programmateurs de concerts et de festivals de la Nouvelle Aquitaine.

Alors si vous aimez notre action –  les statistiques du Blog Bleu et de la Gazette en progression fulgurante en sont le témoignage – si voulez nous aider car nous ne sommes qu’une poignée de bénévoles et peu d’adhérents par rapport aux fidèles du site, venez nous rejoindre et adhérez à Action Jazz pour seulement 10€ l’année ! Une bonne résolution pour 2017.

En attendant de vous compter parmi nous passez une très bonne fin d’année !

sddd-001