Confiné avec… Pascal Faidy

Nous vivons tous une période particulièrement difficile qui bouscule notre mode de vie d’une façon totalement imprévue. Les musiciens, comme tant d’autres métiers, n’échappent pas à la règle et sont particulièrement touchés économiquement.

Comme ils ne peuvent plus exercer leur art autrement que par quelques interventions sur les réseaux sociaux, nous avons pensé qu’il serait intéressant de continuer à tisser du lien avec eux par ce petit questionnaire.

Nous sommes avec : Pascal Faidy

DSC03446

Site : www.pascalfaidy.com

Présentes-toi rapidement. De quoi, avec qui, quelle musique joues-tu ?

Je suis saxophoniste, originaire de Poitiers. Je vis à Bordeaux depuis 2017, et je fais le métier depuis 1997. Je joue principalement du jazz, au sens large du terme. Ça va du New Orleans à l’électro-jazz, en passant par le hard-bop…Et je suis également magicien, ce qui occupe bien mes journées.
En Poitou-Charentes, je joue avec le groupe PAPA JIVE (Rochefort), MICHEL DELAGE BIG BAND et AUDREY ET LES FACES B (Poitiers).
À Bordeaux, c’est Dominique Bonadei et AFFINITY qui m’ont mis le pied à l’étrier, puis Fred Dupin qui m’a donné mes premiers remplacements au sein du JAZZ RIVER TRIO. Aujourd’hui, je joue avec le IEP BIGTET, et j’ai le plaisir de participer au programme consacré au Carnaval des animaux, avec ce big band et l’Orchestre Symphonique de Gironde. Je suis sur 3 nouveaux projets. Le duo ORGAN & SAX avec Hervé Saint-GUIRONS, consacré aux grands standards, le groupe électro-jazz DEEP HOP PROJECT avec Benoît Chéritel, et un projet dont je ne peux rien dire pour l’instant car il est à l’état embryonnaire. J’ai aussi mon spectacle MENTALISME MUSICAL qui est programmé à l’année au CAFÉ-THÉÂTRE DES CHARTRONS, et le spectacle pédagogique RACONTE-MOI LE JAZZ. Enfin, je suis magicien de close-up, et plusieurs lieux doivent me programmer bientôt sur Bordeaux, si tout s’améliore évidemment !

Comment occupes-tu tes journées en ce moment ? En profites tu-pour composer, travailler ton instrument, ta voix ?

Je passe une grande partie de la journée à perfectionner ma technique. Je rejoue les standards que j’ai parfois survolés jusqu’ici. En fait, je fais un gros travail de fond, ce que je n’ai malheureusement pas toujours le temps de faire habituellement. La seule façon de jouer pour le public en ce moment, c’est de poster de la musique sur les réseaux. On fait plaisir à des gens, et c’est déjà pas si mal.

DSC03641

Comment arrives-tu à jouer « avec » les autres ?

On s’envoie des idées de compos via Wetransfer ou WhatsApp. C’est plus du travail de préparation que du jeu en temps réel. C’est difficile de faire de la musique par caméra interposée.

Écoutes-tu la radio, des disques, du streaming ? Quoi par exemple ?

J’écoute la radio, France Musique et Radio Classique.

DSC03443

Cette situation change t-elle ta façon de voir les choses, la vie, ton métier ?

Elle permet de me recentrer sur mon instrument, ma façon de jouer. J’avoue que je profite de cette parenthèse pour peaufiner mon jeu. Et je passe du bon temps en famille, ce qui est très agréable. De toutes façons, rien ne sert de se morfondre, même si cette période est déstabilisante et angoissante. Je pense surtout aux soignants qui vivent des instants dramatiques, et qui ne sont franchement pas aidés, il faut bien l’avouer !

Un titre qui te passerait par la tête ? 

La Pavane de Gabriel Fauré, dans le disque BILL EVANS WITH SYMPHONY ORCHESTRA

 

Bonus :

Pascal Faidy est aussi prestidigitateur  : https://www.facebook.com/pascal.faidy.7/videos/1307135922815148/

Pascal Faidy mentaliste : https://actionjazz.fr/pascal-faidy-jazzmentaliste/

Carte AJ