par Dominique Legeay, photos Claude Periez

Festen le 29/06/19 Jazz à Oloron

D’Orange Mécanique à Shining en passant par Festen

C’est un beau défi que s’est lancé ce quartet, celui de revisiter la musique des films de Stanley Kubrick en y apportant sa touche personnelle, et quelle touche, plutôt un claque musicale de l’avis des spectateurs du festival rencontrés après le concert dans le hall pour les dédicaces.

Periez Festen (1)

Sur l’écran sont projetés des extraits de film pendant que le groupe compact au centre de la scène délivre un son puissant, rageur, porté par une section rythmique lancée à toute allure sur laquelle s’appuient le sax et le piano, puis une pause, une partie plus calme et de nouveau on sent monter la tension jusqu’au paroxysme et ça explose.

Periez Festen (4)

Damien Fleau confiait après le concert qu’ils aimaient écouter de la musique énervée, rock, pop électro, mais qu’ils étaient avant tout des musiciens de jazz, un jazz qu’ils font évoluer et c’est tant mieux. Ils méritent de rencontrer un public plus large.

 

Lire aussi sur le blog : https://actionjazz.fr/festen-dynamite-stanley-kubrick/