par Sylvie Thiebault-Girard, photos de Marie-Yannick Combeau

La 6ème édition de Jour de Jazz à Fouras, samedi 6 avril 2019, restera dans les mémoires comme un moment de grâce et de communion autour du jazz, tous publics réunis. Vent froid, averses tenaces, ciel et mer confondus, la météo n’était pourtant pas encourageante ce matin-là, mais la vingtaine de bénévoles du Collectif à l’origine de cette manifestation originale, ont courageusement enfilé pulls, bottes et cirés, et ont pris leur poste selon un planning minuté, pour encadrer, cuisiner, servir à boire et à manger, jouer ou chanter, guider, présenter, et distribuer, en même temps que des informations pratiques, des tonnes de sourires et de bonne humeur, du matin jusque tard dans la nuit.

baladojazz.png

Premier rendez-vous à 10h place Carnot en plein centre ville, autour d’un cafécroissant, et départ de la « Baladojazz », une invention de Jour de Jazz inspirée des parades de la Nouvelle Orléans : en cheminant à bord du train autour de la presqu’île de Fouras, Élodie et Isabelle ont raconté petite et grande histoires, chansons et anecdotes, apportant un éclairage original et poétique, accompagnées des improvisations chaleureuses d’Olivier saxophoniste. La combinaison parfaite pour faire oublier la grisaille et le froid. Une heure de balade musicale pour revisiter les plages, la point de la Fumée, les anciennes maisons balnéaires, le bois vert et le Casino centenaire… Arrivée de la Baladojazz à la Médiathèque, L’Abri du Marin, vers 11h, pour profiter de l’exposition des artistes de l’atelier de peinture Seller, un ensemble de toiles abstraites inspirées….par le jazz bien sûr !. A cette atmosphère colorée s’ajoutaient les cuivres mordorés de la collection unique de saxophones anciens d’Eric Drapier, exposée le temps d’une journée. Le collectionneur, présent toute la journée, dialoguait avec le public nombreux et étonné de découvrir ces instruments, dont certains remontent aux années 1920.

Second moment musical vers 11h30 autour de quelques morceaux interprétés par le quatuor de saxophones, Bocalise.

bocalise.png

Mais déjà le public remonte la rue de la halle et se précipite au Bar Le Maritime en face du marché, pour se mettre en appétit de 12 à 13h30 avec Key Sax and Fun : deux sax, un clavier, une basse, …et un petit verre de blanc au zinc pour accompagner les standards qui donnent envie de chanter et danser.

bibli1.png

Après une courte pause déjeuner, retour à la Médiathèque vers 14h pour une aprèsmidi autour de l’exposition de saxophones, avec plusieurs animations: mini concerts de quatuor d’élèves des conservatoires de La Rochelle et de Rochefort, accompagnés de leurs professeurs, et présentation de becs de saxophone Syos fabriqués grâce à une imprimante 3D pour mieux répondre aux demandes spécifiques de chaque saxophoniste. 

bibli.png

Élèves mais aussi musiciens professionnels et amateurs présents, ont tous essayé ces fameux becs sur leur instrument, créant une sympathique cacophonie musicale dans l’espace habituellement feutré de la médiathèque, jusqu’à 17h et au-delà.

Il était temps de repartir vers l’Excelsior café où dès 18h l’Octet en l’air, une nouvelle formation amateur, se produisait pour la première fois. Des standards, du swing et de l’enthousiasme.

octet en l'air.png

Une petite pizza brûlante pour attendre le concert au Casino, apothéose de cette belle journée dédiée au saxophone! Devant une salle plus que pleine, Les Tenor Brothers ont joué en première partie un jazz cool californien, élégamment retranscrit, spécialement pour l’occasion, par 2 membres du groupe.

tenor brothers.png

Enfin en deuxième partie, le choc! Géraldine Laurent et son quartet. Choc d’autant plus intense pour le public très large de Jour de Jazz à Fouras, peu habitué, dans l’ensemble, des grands clubs et des festivals.

geraldine laurent.png

La perfection d’un son, la justesse d’un univers musical original et très contemporain, l’excellence de 4 musiciens de haut vol, ont happé les 300 spectateurs, emportés dans une transe dont certains parlent encore une semaine après. Incandescent, planant, unique …autant d’adjectifs souvent lus dans les communiqués sur cette saxophoniste surdouée, et ses musiciens à l’unisson. A Fouras, oui, nous l’avons vécu: Le Géraldine Laurent quartet est réellement incandescent, planant, unique! Quelque soit son niveau de culture musicale, chaque spectateur a pu en faire l’expérience, et c’est bien là la signature d’un immense talent.

Merci, Jour de Jazz à Fouras, de permettre des rencontres comme celle-ci.

Soutenez Action Jazz déclarée d’intérêt général par le Trésor Public 

Abattement de 66% sur les dons : https://actionjazz.fr/soutenez-le-jazz-en-aquitaine/Carte AJ