Chantiers Tramasset/ Jazz360 – 6 avril 2019 – Le Tourne( 33)

Texte : Annie Robert
Photos : Richard Raducanu


Imaginez un grand mail herbeux, en bord de Garonne, planté de vénérables platanes et un immense hangar ouvert sur deux côtés, où vieillissent des gabarres, où renaissent des yoles oubliées et des petits bateaux de pêche en fleuve. Voici  les Chantiers Tramasset. Fermés en 85, ils revivent grâce à une association et une municipalité pugnaces. On y restaure son bateau, on y fête le mascaret, on y fait de la musique, on y discute de l’avenir, on y boit un coup, on y fait des stages et des rencontres. Ça sent le bois et l’étuve, le baba cool généreux et la fanfare enchantée.
Ce soir là, en partenariat avec l’association
Jazz360, qui lance cette année son 10° festival jazz sur l’Entre deux mers, c’était la musique qui était à la fête : l’école de musique l’après midi avec tous ses élèves et ses professeurs, le charmant groupe de musique Klezmer «Vent d’est» et le soir à la nuit tombée, le groupe Pulcinella et son grand « Déballage » !!
Et mes amis, il en fallait de la bonne volonté, et de l’envie pour être là et y rester !!
Il faisait en effet un froid de gueux, un
souffle d’avril tout humide, à se geler les pieds, à se mettre des moufles et deux paires de chaussettes sous ce hangar des quatre vents. De drôles de conditions pour un bal…aussi bien pour les musiciens que pour les spectateurs. Et pourtant !!!
Les cent personnes présentes
(des braves ou des inconscients..) n’ont pas regretté un instant d’ être là.
Car Pulcinella avec son concert excentrique et généreux, rempli de créations, de valses, de paso-doble, cercle circassien et autres farandoles est de taille à réchauffer les cœurs et les pieds les plus glacés : une chaufferette pour l’âme, de l’or en fusion, une bouillotte corporelle, un âtre flambant. Ah les feux follets ! Ah les joyeux drilles !!
Je vous mets au défi de pouvoir résister un quart de seconde à l’envie de danser…



Ferdinand Doumerc
( sax et flûte), Florian Demonsant (accordéon), Pierre Pollet ( batterie) et Jean Marc Serpin ( contrebasse) font bien plus que du bal, et de la simple musique à danser. C’est un tourbillon de joie qu’ils nous envoient, des cotillons de bonheur, des serpentins colorés, des confettis revigorants.
Ça tourne dans tous les sens, ça swingue, ça gigote, ça rit entre les notes.
C’est puissant et délicat à la fois.
Mais surtout, surtout, c’est musicalement parfait !!. Il n’y a rien à jeter. On pourrait penser que pour faire danser les gens, il suffit de quelques grands traits musicaux, un son un peu appuyé et beaucoup d’entrain. Et zou, Margot embrasse Jeannot ! Mais avec Pulcinella, si la joie est là et bien là, si la danse s’exalte et s’emballe, si tout semble facile et évident, que les voix s’amusent, les instruments se trouvent et nous trouvent ; c’est parce que ces quatre là sont des musiciens d’exception..  si, si… On va les faire rougir peut être mais oui, exceptionnels ils sont comme dirait maître Yoda avec un  set sur mesure, sans bavure, mais pas exempt de folie bien au contraire.

                     

L’accordéon est délicieusement cintré, roucoulant , flamboyant. Le saxophone rempli de chaleur, d’une maîtrise technique sans faille et généreux comme pas deux, tonitruant, enjôleur; la batterie tonique et fine, sans redites, sans effets appuyées mais d’une folle présence, la contrebasse harmonieuse, dansante, solide, polissonne à souhait . Et en plus ils chantent, à plusieurs voix, enclenchent clins d’œils et jeux de scène… s’amusent et ne plaignent pas leur bonheur. Le morceau de rappel fut un modèle de créativité intelligente et subtile, d’engagement musical.

Bref, vous avez compris que je les aime… Je vous assure que vers minuit, il faisait 4°degré à l’extérieur mais que les pieds étaient réchauffés, les mains dégelées, les gambettes fatiguées et que sur les visages le sourire n’arrivait pas à s’éteindre.
Seul défaut, avec Pulcinella, prévoyez le bromure, ou quelques Lexomil pour trouver le sommeil une fois rentrés chez vous… Ah les fous !!!  Ah le plaisir qu’ils nous offrent!!

 

PS: Ils seront à la Guinguette de chez Alricq à Bordeaux le 11 Juillet ….. et A Marciac pendant le festival!!
Deux d’entre eux  seront avec le groupe Mogwli au Festival Jazz360 début Juin… Qu’on se le dise!

www.pulcinellamusic.com

Soutenez Action Jazz déclarée d’intérêt général par le Trésor Public 

Abattement de 66% sur les dons : https://actionjazz.fr/soutenez-le-jazz-en-aquitaine/

Carte AJ